Crise familiale : qui peut servir de médiateur entre les membres d’une famille ?

Les situations qui divisent une famille sont nombreuses, comme la séparation des parents, la garde des enfants, la fugue d’un jeune, etc. Le dialogue est rompu, la présence d’un médiateur ou d’une médiatrice est donc nécessaire. Il est impossible de se parler et de s’écouter, la solution c’est de médiatiser les rapports sociaux. Quel est le rôle d’un médiateur ? Pourquoi faire appel au service de celui-ci ? Et quelle qualification pour un médiateur de crise familiale ?

Quand faut-il faire appel à un médiateur de crise familial ?

Les familles qui font appel au service d’un médiateur ont besoin des bienfaits du coaching familial. Depuis quelques années, la médiation familiale est considérée comme une pratique professionnelle spécifique (c’est-à-dire un métier du champ familial à part entière). Il existe des repères déontologiques et éthiques qui limitent les pouvoirs publics de cette pratique. Ce sont des personnes qualifiées qui ont faits des formations spécialisés. Ils peuvent intervenir dans tous les domaines de conflit familial. Par exemples, le divorce des parents, la garde des enfants, la pension familiale, les grands parents qui ne peuvent pas voir leurs petits-enfants, les enfants qui fugues et autres. Il est important de bien savoir sélectionner la personne compétente et qualifiée qui va essayer d’alléger la tension au sein de la famille.

Quels sont les contextes d’intervention d’un médiateur de crise familiale ?

Un médiateur peut être engagé directement par les intéressés ou par un professionnel ou par les proches pour résoudre les problèmes familiales. Le médiateur peut être imposé par un juge des affaires familiales pour gérer les conflits. Mais, il peut également être imposé par un procureur de la République. Par exemples, dans le cadre du non-paiement de la pension alimentaire ou dans une violence conjugale, il est conseillé de faire appel à un médiateur. Si les membres de la famille en conflit veulent arranger les problèmes, ils doivent s’engager directement et librement dans la démarche. Faire appel à un médiateur, c’est faire du coaching familial.

Crise familiale : quel médiateur choisir ?

Le médiateur familial ou la médiatrice familiale est la personne engagée pour faire la reconstitution familiale. Il ou elle doit trouver les solutions pour résoudre les problèmes de la famille. Il s’agit d’un coaching familial qui consiste à garantir le respect entre les participants, à stimuler la communication et à maintenir des bons rapports même après divorce des parents. La personne doit avoir des qualifications sur le secteur médico-social, sur les organismes publics et sur les collectivités. Pour atteindre son but, le médiateur doit être patient, avoir le sens de l’écoute et du dialogue, savoir gérer et prévenir les conflits et savoir observer en prenant du recul. Le médiateur possède un diplôme d’état de médiateur familial après une formation.

Période de chomâge : les outils pour reprendre confiance en soi !
Surmonter ses conflits intérieurs grâce à la PNL